Comment lire les étiquettes des produits cosmétiques ?

Comment lire les étiquettes de ses produits de beauté ? Astuces et conseils pour comprendre et décrypter les informations présentes sur les étiquettes de tes produits et acheter mieux ! Lire correctement la composition, date de péremption, les labels...

Peu de personnes savent réellement lire les étiquettes de leurs produits cosmétiques. Normal, on a parfois l’impression de devoir faire un bac+7 chimie pour pouvoir les comprendre !

 

Si comme moi tu es une grande fada des cosmétiques, ou bien que tu as la volonté d’acheter moins mais mieux, voici un petit guide simple pour comprendre les informations qui s’y trouvent (du moins, celles qui nous intéressent VRAIMENT).

 

Les allégations du produit

« Hydratation 48h », « Anti-rides », « Peau plus lisse »… Les allégations apparaissent sur le étiquettes cosmétiques pour décrire les effets du produit, orienter le consommateur dans son achat mais aussi pour rendre le produit plus attrayant.

 

Pour faire figurer ces affirmations sur le packaging, les marques doivent apporter des preuves par des tests en laboratoire. La forme de ces tests n’est pas imposée et chaque labo les réalise plus ou moins comme il le souhaite : durée, nombre de « cobayes », instruments de mesure… Pas toujours très représentatif.

 

En plus, ces tests coûtent cher. Du coup, une petite marque n’aura pas le budget pour afficher sur son étiquette autant de punchlines hyper alléchantes, même si son produit est incroyable.

 

Les allégations sont donc vraiment à prendre avec des pincettes et ne sont en aucun cas gage de qualité d’un produit cosmétique ! Mon conseil : laisser de côté les titres trop accrocheurs et se concentrer sur ces allégations comme un premier « filtre » de choix.

 

Exemple : je cherche une crème hydratante et j’ai la peau grasse. Je laisse donc de côté les produits indiqués « nourrissants »  et m’oriente vers un produit « désaltérant » ou « rééquilibrant ». Mais ensuite pour faire mon choix, je passe au sérieux ! Et ça, ça passe par…

La liste des ingrédients ou liste INCI

Si si je sais, vous n’attendiez qu’elle !

 

La liste INCI regroupe tous les ingrédients contenus dans un produit. Ces ingrédients sont indiqués selon la Nomenclature Internationale des Ingrédients Cosmétiques (a.k.a INCI). Elle est obligatoire et sera toujours indiquée (souvent sous la forme d’un petit pavé minuscule) sur l’étiquette ou sur l’étui du produit.

Comment lire la liste des ingrédients

La règle générale, c’est que les ingrédients naturels sont écrits en latin tandis que les substances chimiques ou dérivées du naturel sont écrites en anglais. On aura donc « aqua » pour eau, « aloe barbendis » pour l’aloe vera ou « glycolic acid » pour l’acide glycolique.

 

L’ordre d’apparition des ingrédients est également important puisqu’ils sont mentionnés selon leur volume dans le produit, par ordre décroissant. Ainsi, le premier ingrédient de la liste est celui qui est présent en plus grande quantité dans la formule. C’est pour ça qu’on retrouve la plupart du temps « aqua » au tout début de la liste !

 

Attention cependant : certains actifs sont efficaces à très faibles doses et ne seront jamais en haut de la liste. C’est le cas par exemple de l’acide salicylique ou du rétinol. En grande quantité ils provoqueraient des irritations ou des allergies. Donc ils ne seront pas en haut de la liste des ingrédients, et c’est normal !

 

Tips : si vous voulez vous simplifier la vie ou pour débuter dans la jungle de la composition des cosmétiques, intéressez vous uniquement aux 5 premiers ingrédients de la liste. Ils représentent en général entre 90% à 99% de la formule d’un produit cosmétique.

 

A lire aussi : Les 15 meilleurs actifs cosmétiques pour une belle peau

La Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO)

Cette date est aussi appelée la « Date de Durabilité Minimale ». Elle est indiquée sur l’étiquette du produit cosmétique par une mention « à utiliser de préférence avant… » ou par une petite icône de sablier. En gros, c’est une sorte de date de péremption.

DLUO Date Durabilité Minimale Cosmétiques

Si vous dépassez cette date : ce n’est pas la fin du monde, ne jetez pas le produit ! Il faut simplement s’en servir rapidement car le produit commence à perdre ses propriétés et donc, son efficacité. Bon, si la DLUO de ton produit est dépassée depuis 2 ans, il faudra quand même penser à le jeter…

 

A lire aussi : 6 étapes pour trier ses produits de beauté

Et si aucune date ne figure sur l’étiquette ?

C’est que la DLUO du produit cosmétique est supérieur à 30 mois après la fabrication. Dans ce cas, les fabricants n’ont pas besoin de l’indiquer sur l’étiquette. Le produit est stable sur le long terme donc pas d’inquiétude si vous ne l’avez pas ouvert.

 

C’est le cas de la plupart des soins « traditionnels » mais moins fréquent dans le cas de produits bio car les ingrédients naturels sont plus susceptibles de s’altérer avec le temps.

 La Période Après Ouverture (PAO)

C’est la durée pendant laquelle le produit est sûr après son ouverture. Cette mention est présente lorsque le produit n’a pas de date de péremption indiquée (soit une DLUO > 30 mois.)

Elle est indiquée sous la forme d’une petite icône de pot de crème ouvert et d’une inscription « 6M », « 9M » ou « 12M ». Par exemple, si le pot de crème indique 6M, alors le produit est à utiliser dans les 6 mois après ouverture. Au delà, le produit perd ses propriétés, baisse en efficacité et peut créer plus de problèmes qu’autre chose. Donc on reste vigilants à cette indication !

 

Tips : Pour suivre plus facilement la date de péremption de tes produits, note la date d’ouverture sous les flacons dès que que tu les entame. Parce que, soyons honnête, on ne s’en rappelle jamais !

Les labels cosmétiques

Ce sont ces fameux petits macarons sur les étiquettes, qui indiquent au consommateur que le produits correspond aux critères « bio », « slow » ou encore « cruelty free ».

 

Ces labels sont fournis aux marques par des organismes indépendants lorsque la composition, le packaging ou le mode de fabrication du produit respecte les conditions. Chaque label possède des « critères de sélection » différents.

 

Par exemple, le label Cosmebio se divise en deux « sous catégories » :

 

COSMOS NATURAL :

  • au moins 95% des ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle
  • ce n’est pas un label bio

COSMOS ORGANIC :

  • au moins 95% des ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle
  • et au moins 20% du total des ingrédients est issu de l’agriculture biologique

 

Et le label Ecocert, lui aussi divisé en deux niveaux :

 

ECOCERT Cosmétique écologique :

  • Au moins 95% des ingrédients composant le produit sont naturels ou d’origine naturelle
  • Et au moins 5% du total des ingrédients est bio

 

ECOCERT cosmétique biologique :

  • Au moins 95% des ingrédients composant le produit sont naturels ou d’origine naturelle
  • Et au moins 10% du total des ingrédients est bio

 

Je vous parle ici des deux labels les plus courants car il en existe des dizaines.

 

Attention aux « labels privés », créés de toute pièce par les fabricants qui n’ont aucune valeur et qui ne garantit rien du tout au consommateur ! Mais j’approfondirai ce sujet, parfois un peu complexe, dans un prochain article…

 

Alors, prêt à décrypter toutes les étiquettes de tes produits ?

N’hésite pas partager cet article s’il t’as été utile !

Comment lire les étiquettes de ses produits de beauté ? Astuces et conseils pour comprendre et décrypter les informations présentes sur les étiquettes de tes produits et acheter mieux ! Lire correctement la composition, date de péremption, les labels...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut